ATLASS

Le projet ATLASS (2016-2018) se nourrit d’une dynamique de recherche-action initiée en 2005. Il se propose d’accompagner les stratégies alimentaires territoriales en milieu rural. Les résultats sont issus du travail en partenariat avec trois territoires-pilotes : Belle-Ile-en-Mer, le Pays de Brocéliande et l’Ouest Cornouaille.

Un clip vidéo de 4 minutes a été tourné pour vous présenter dans les grandes lignes les enjeux de la relocalisation de l’alimentation et les propositions d’ATLASS :

Projet ATLASS 2016-2018 from FRCIVAM Bretagne on Vimeo.

>> Pour télécharger la plaquette de présentation d’ATLASS : Présentation ATLASS <<

ATLASSPDF9nov.png

carte-bretagne.png

logo-broceliande.pngLe Pays de Brocéliande a accueilli Assises des transitions alimentaires locales. Pionnier sur les questions alimentaires, dès 2007 le Syndicat Mixte du Pays de Brocéliande a identifié l’alimentation et la valorisation des produits locaux comme un levier pour dynamiser son territoire. Les diagnostics ont abouti au lancement d’une démarche intitulée Saveurs locales en Brocéliande qui s’est concrétise par un premier programme d’actions entre 2012 et 2016. Souhaitant aller plus loin, le Syndicat Mixte réalise un bilan des actions passées pour élaborer une nouvelle stratégie avec l’appui d’ATLASS. La vision s’élargit : le foncier, la logistique, l’installation de nouveaux producteurs en vente directe… Autant d’enjeux pour stimuler l’emploi et permettre aux habitants de ce territoire rural d’avoir accès à une alimentation de qualité.

Le Pays de Brocéliande a connu des évolutions importantes concernant l’alimentation locale ces dernières années ; retrouvez des chiffres et des constats : Vers une stratégie alimentaire en Pays de Brocéliande.

CPIE.pngReconnue pour sa biodiversité, Belle-Ile-en-Mer a débuté un travail de préservation dès le début des années 2000. Progressivement, les problématiques liées au foncier, à l’agriculture et aux filières économiques sur l’île ont fait évoluer les préoccupations. La mise en place d’une stratégie alimentaire territoriale est apparue comme essentielle pour avoir une approche globale et faire face aux enjeux insulaires. Le CPIE Maison de la Nature de Belle-Ile en Mer a porté cette démarche et son travail a notamment permis d’obtenir la labellisation PAT début 2018. Ce label n’est pas une fin en soi, il est essentiel d’aller au-delà et il s’agit de fédérer les différents acteurs autour de l’alimentation.

Retrouvez la démarche de Belle-Ile-en-Mer : Vers une stratégie alimentaire belliloise.

Logo-AOCD.jpgTerritoire entre terre et mer, presque insulaire, l’Ouest Cornouaille, fait face à des enjeux spécifiques de par son caractère excentré. L’AOCD, Agence Ouest Cornouaille Développement, est active sur le territoire depuis plus de 20 ans ; elle a porté plusieurs programmes LEADER, notamment sur la valorisation des produits locaux. Concernant l’alimentation locale, deux enjeux ont pu être identifiés : d’une part, la valorisation des produits de la mer pour ce territoire maritime et d’autre part, la création d’une filière viande de proximité au travers d’un projet territorial d’atelier collectif de découpe et de conditionnement qui s’appuiera sur un petit abattoir local, à Pont-Croix. Ce projet est porté par une association (ADAPOC) constituée d’éleveurs, de consommateurs, d’élus et d’associations citoyennes.